Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rendez-vous aux Jardins ce week-end!

Publié le par Mamminic

Pour la 12ème édition des "Rendez-vous aux Jardins" 

vous pourrez dans ma région visiter, ce week-end, deux endroits très intéressants :

 

rendez-vous aux jardins 2014

 

Proche de Luchon :

L'Arborétum Henri-Gaussen

Route de l'Hospice de France

Lieu-dit "Jouéou"

Bagnères-de-Luchon

 

Visite guidée aujourd'hui et demain

 

Il se situe à 1000 m d'altitude et dispose de 2 ha d'une collection de conifères provenant

du monde entier.

Téléphone : 05 61 94 68 32

 

larboretum-henri-gaussen.jpg

 

ARBORETUM HENRI GAUSSEN

 

 

A visiter également, pas bien loin de St-Béat, à Melles

 

Le Village

31440  MELLES

 

le jardin de melles

 

 

le jardin de Melles digitales

 

Ce jardin privé est situé à 750 mètres d'altitude et reproduit sur 2900 m2 la

diversité des milieux naturels. Prairies humides, sous-bois, rocailles....

Plus de 1200 espèces de la flore pyrénéenne.

 

A FLEUR DE MONTAGNE

 

Bon week-end!

 


 

 

 


 

 


 

Visites libres du samedi au dimanche 1er Juin de 10 h à 18 heures.

Pour les enfants il y aura un parcours découverte du jardin.

 


 

Vous pourrez, dans toute la France, découvrir 2200 parcs ou jardins et pour connaître,

prés de chez vous, où aller, cliquer sur ce lien

 

 

 


 


 


 

 


 


Publié dans Que faire le week-end

Partager cet article

Repost 0

Fête de la Nature c'est du 21 au 25 Mai

Publié le par Mamminic

 

 

"HERBES FOLLES, JEUNES POUSSES ET VIEILLES BRANCHES"

C'est la thématique de la 8ème Fête de la Nature.

Elle aura lieu du 21 au 25 Mai 2014

 

affiche-fdln-2014-450

 

Pour trouver les différentes manifestations selon votre département allez 

sur le site :

 

bandeau fete nature

 

"Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches"

 

Pour le plaisir de voir, sentir, toucher.... des balades d'initiation à la botanique, des séances

de découvertes sensorielles, la fabrication d'instruments de musique, des ateliers de cuisine,

autant d'invitations à la découverte composeront le socle de cette manifestation nationale.


"Elles sont plus de 6 000, rien qu’en métropole. Et beaucoup plus, sans doute, en outre-mer.

Il y en a des pénibles, des insolentes, des mal élevées, qui font rien qu’à pousser dans nos tomates et nos carottes, sur nos murs et nos trottoirs.

Il y en a des sympathiques, qui rendent joyeux, qui se plaisent à macérer longuement derrière les fagots, et qu’on ne sort qu’en bonne compagnie : genépi, gentiane, vulnéraire, leurs noms eux-mêmes évoquent l’ivresse. Il y en a même une qui fait rire, mais que rigoureusement nos mères nous ont défendu de nommer ici.

Il y a celles du potage, et celles de la salade. Celles des beaux jours et celles des frimas. Les prairies fleuries du printemps, et les colchiques-dans-les-prés-fleurissent-fleurissent-c’est-la-fin-de-l’été. Il y a celles qui piquent, qui grattent, qui font couler du nez ou pleurer les yeux, et il y a celles qui apaisent, celles qui guérissent.

Il y en a qui se poussent tellement du col qu’on finit par les appeler des arbres. Certaines sont des sauvages indomptables, d’autres de dociles domestiques. Et la plupart sont… entre les deux : que dire du coquelicot, de la marguerite ou de l’iris ? Certaines se la jouent précieuse, unique : on connaît des orchidées qui se croient seules au monde. D’autres aiment la foule, la multitude : elles sont prairies, alpages, roselières, forêts de plaine ou équatoriales.

Il y a celles qu’on invite, et celles qu’on aimerait voir frappées d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Mais c’est qu’elles résistent, les bougresses ! Elles tapent l’incruste ! Alors on les maudit, on les vilipende, on les traite d’invasives, puis en quelques générations elles se fondent dans le paysage et on vilipende l’invasive d’après. C’est drôle, non ?

 

Vous pensiez tout connaître des herbes folles, des jeunes pousses et des vieilles branches ? On parie que du 21 au 25 mai elles vont vous surprendre. Vous émerveiller. Vous énerver. Chiche ?

 

En Haute-Bigorre, l'association "Becs et Ongles"

image mini

 

vous donne rendez-vous au Muséum de Bagnères-de-Bigorre.

Cliquez sur la bannière pour connaître le programme.

 

Bon week-end!

 



 


 


Publié dans Que faire le week-end

Partager cet article

Repost 0

Auberta...... petite oursonne orpheline?

Publié le par Mamminic

 

On en parle un peu partout de cette petite oursonne qui a perdu sa maman.....

 

Auberta 4 mois

 

 

Cela s'est passé à une trentaine de mon petit village pyrénéen préféré : St-Béat.

 


 

capture écran route st béat auber

 

 

Depuis presque deux semaines les agents espagnols du Conseil Général d'Aran se mobilisent 

pour venir en aide à une oursonne d'environ 4 mois qui a perdu sa mère dans

le massif des Pyrénées.

 

auberta en pleine forme

 

 

Ce bébé ours a été découvert, errant seule, le 17 avril sur le territoire d'Auber, un village aranais.

 


Les autorités locales en concertation avec leurs homologues français de l'ONCFS, qui

l'ont nourrie pendant deux jours, Auberta (surnom donnée par la presse espagnole) a été

relâchée dans la nature à proximité de l'endroit où elle a été découverte, équipée d'un émetteur.

Auberta n'a pas retrouvé sa maman et on a dû la récupérer à nouveau car l'animal

revenait systèmatiquement vers des endroits humanisés.


Finalement l'oursonne a été transportée dans une zone sécurisée et non habitée.

On lui a construit un abri dans un périmètre protégé par des clôtures électriques.

Auberta ne pourra pas en sortir mais en revanche, si sa maman revient la chercher les

barrières ne seront pas un obstacle pour elle.

Pour le moment on l'a nourri avec du lait.

Pendant les 4 prochains mois on ajoutera à son alimentation des aliments inspirés de son

milieu naturel.

 


Que lui souhaiter de plus?

 

Qu'Auberta soit vite retrouvée par sa maman......

 


 

La population des ours des Pyrénées a encore augmentée en 2013.

D'après l'ONCFS, il a été dénombré 25 individus, au moins soit 3 fois plus qu'en 2012,

des deux côtés de la frontière espagnole.

 

En France, l'Ours des Pyrénées est présent dans 4 départements.

 


 

 


 


 


Publié dans Faune des Pyrénées

Partager cet article

Repost 0