Recettes de grand-mère : Recettes en héritage

Publié le par Mamminic

 

Des livres de recettes de grand-mère, il y en a de nombreux

 

Recettes d'une grand mère

Recettes grand mère

Les bonnes patisseries de grand mère

 


 

Mais , il y en a un, dont je voulais vous parler et qui a une histoire extraordinaire :

 

Il s'agit du livre : LES CARNETS DE MINNA

 

Les Carnets de Minna

 


 

"Les carnets de Minna" c'est une sorte de testament : elle a écrit ce recueil de recettes

pour sa fille.

 

En cliquant sur l'image ci-dessus, vous connaîtrez comment sa fille l'a reçu.

 

Minna Pätcher, juive tchécoslovaque, a été déportée au camp de Terezin en 1942.

Elle a 67 ans et n'a pas voulu suivre ses enfants partis à temps pour la Palestine.

Avec ses compagnes co-détenues, elle va griffonner sur des bouts de papier, dans l'espoir de

les transmettre un jour à sa fille Anny, les recettes qu'elle faisait à sa famille

au temps des beaux jours.

Avant de mourir en 1944 à l'infirmerie du camp de concentration de Terezin, elle

remet à un ami détenu le précieux paquet en le chargeant de le transmettre à sa fille en Palestine.

 

 

Il a fallu un quart de siècle pour que ce précieux paquet soit remis à Anny Stern sa fille et

encore près de 20 ans pour qu'Anny ait le courage d'ouvrir ce paquet tellement son émotion

était forte. Elle le montra à une amie qui se chargea de la traduction et enfin en 1996,

sortit aux Etats-Unis ce livre : Les carnets de Minna.

 

Minna Pätcher

Minna et son petit-fils David.

 

Ce livre est magnifiquement illustré par des dessins à l'aquarelle des recettes présentées.

 

les carnets de minna5

les carnets de minna9

les carnets de minna8

 

Un feuilletUn feuillet de ces recettes transmis par amour.

 

 

Connaissez-vous les caramels de Baden ?

 

caramel de baden

 

 

 

 

Cette friandise était la préférée de David, le petit-fils de Minna.

 


Minna avait expliqué comment déguster ce bonbon à son petit-fils.


"Je vais te raconter comment on mange les caramels de Baden. On ne mange pas tout d'un coup,

mais on commence par en manger la moitié et on en garde l'autre moitié pour les amis ou

pour le lendemain. La fois suivante, on en mange la moitié et encore la moitié, de sorte

qu'on en conserve toujours le goût longtemps dans la bouche".

 

Quelle délicieuse explication, ne croyez-vous pas?

 

Ce livre vous pouvez vous le procurer :

 

les recettes de mina

Un film a même était fait par Anne Georget sur ce merveilleux livre.

 

Ligne de coeurs

 


 

 


 



Publié dans Leçons de vie

Commenter cet article

Ramu 09/11/2010 13:28



Une dame bien courageuse.Bonne journée,Mamminic.



Mamminic 10/11/2010 17:12



Oui très certainement. En lisant ou en reproduisant ses recettes on peut s'imaginer avec quel amour elle voulait laisser une trace, une pensée affectueuse aux siens. Bonne fin de journée à toi
Ramu. Je viens vite faire un tour chez toi pour "prendre" quelques bonnes idées. Bisous. Mamminic



maite 09/11/2010 09:29




C'est la météo du jour Mamminic !!!!


Bonne journée bisous à bientôt



Sailly dany 09/11/2010 08:17



Merci à toi,  bien sur j'ai le livre et je connais son histoire , ma grand-mére était  elle aussi dans les camps , je fais partie des descendants des "étoiles jaunes" Mazel
tov ! pour ce billets  bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz



Mamminic 09/11/2010 09:01



Très émue de savoir ton histoire, Dany. Je n'ai jamais pu accepter que l'on puisse faire subir de telles atrocités à d'autres humains sous prétexte d'origines différentes. J'ai rencontré à
Ravensbruck, lors d'un de mes voyages en Pologne, un survivant du camp qui lui avait été emprisonné en raison de sa foi; la visite de ce camp a été pour moi insoutenable. Surtout plus jamais ça!
Bonne journée à toi et bisous. Mamminic



perrine 08/11/2010 21:08



Merveilleux , un livre précieux de part son passé . Je pense que les recettes sont délicieuses également.


A bientôt et bises du soir



Mamminic 09/11/2010 09:08



Bonjour Perrine et merci pour ton petit passage chez moi et d'avoir laissé une trace aussi gentille. Je vais aujourd'hui prendre le temps de revenir chez toi.... car ces derniers jours j'ai été
trop occupée et pas de temps pour venir lézarder sur les blogs amis. A bientôt donc et gros bisous. Mamminic.



Veronique Brosseau 08/11/2010 19:03



tu nous livres un beau reportage sur une histoire  ... un peu comme les livres trouvés dans la malle, dont j'ai lu le roman, mais, là,  je ne me rappelle plus le nom ...



Mamminic 09/11/2010 08:47



J'ai toujours été émue par les livres qui ont eu une histoire et celui-ci tout particulièrement car je me mets à la place de cette formidable femme qui a eu comme réflexe pour montrer aux siens
qu'ils étaient dans son coeur de reproduire tous les bons petits plats familiaux qu'elle avait l'habitude, avant cette tragédie, de leur faire lorsqu'ils se retrouvaient tous ensemble.... comme
j'aimerai laisser à mes petits-enfants une image semblable.... Bisous et bonne journée. Mamminic